UBU Compagnie de création

4375, Christophe-Colomb
Montreal QC  H2J 3G5

Phone: 514-521-0403

UBU Compagnie de création

Depuis sa fondation en mai 1982, UBU compagnie de création a connu un développement artistique exemplaire. La renommée internationale qu'elle s'est acquise est en effet le résultat de près de 25 années d’activités à l'enseigne d'une compagnie de recherche et de création. Une compagnie en marge, il faut bien le dire, des modes traditionnels de production et de diffusion théâtrales. Avec quarante spectacles dont plus de la moitié a fait l’objet de tournées ou de sorties à l’étranger, la compagnie affiche aujourd’hui une feuille de route impressionnante.

Dès son premier spectacle, Coeur à gaz et autres textes DADA, UBU s’organise autour du travail de Denis Marleau et d’un noyau de collaborateurs qu’il a progressivement réunis. Dans ce parcours théâtral sans interruption, deux créations, Merz Opéra (1987) et Maîtres anciens (1995), constituent des étapes charnières pour le développement de la compagnie. Chacune d’elles lui a permis d’étendre son réseau de diffusion à l’étranger, en même temps qu’elles ont été emblématiques d’une démarche double et complémentaire. D’un côté, une exploration de nouveaux langages poétiques inspirés des approches musicales et plastiques parmi les plus radicales du XXe siècle ; de l’autre, la représentation scénique qui puise dans le répertoire théâtral ou romanesque contemporain d’ici et d’ailleurs.

En 1996, Le Passage de l’Indiana ouvre une nouvelle voie dramaturgique : UBU se met pour la première fois au service d’une écriture théâtrale québécoise, celle de Normand Chaurette. Voie qui s’est poursuivie avec ce dernier ainsi qu’avec le romancier Gaétan Soucy et développe par le fait même une inscription encore plus prégnante dans la culture québécoise d’aujourd’hui tout en favorisant son rayonnement à l’étranger. Cette création du Passage comme plusieurs autres confirment aussi la préoccupation d’UBU d’intégrer à sa pratique la contribution d’artistes d’autres disciplines comme les compositeurs Denis Gougeon et John Rea, les plasticiens Michel Goulet, Pierre Granche et des créateurs québécois de premier ordre ou de jeunes artistes qui ont été initiés à l’art théâtral au sein de la compagnie tout en enrichissant ses propres horizons.

L’équipe d’UBU fait face à un important carnet de commandes depuis 1995 comme, entre autres : la double présentation au Festival d’Avignon (1996) du Passage de l’Indiana et de Maîtres anciens suivi de leurs tournées et sorties au Québec, à Ottawa et en Europe (1996-1997); le spectacle d’ouverture du même festival en 1997 dans la Cour d’honneur du Palais des Papes, Nathan le Sage de Lessing et sa diffusion française (1997) ; la création et la diffusion européenne des Trois derniers jours de Fernando Pessoa de Tabucchi (créé à Dijon en 1997), la reprise de cette dernière production à Ottawa et celles de Maîtres anciens à Montréal (1998), Urfaust, tragédie subjective de Goethe-Pessoa, coproduction germano-franco-canadienne, créée à Montréal en 1999 et diffusée en Allemagne et en France ; la présentation en première mondiale du Petit Köchel de Normand Chaurette à Avignon en juillet 2000 suivie d’une tournée en France et en Suisse ; la création d’Intérieur de Maeterlinck au Théâtre du Rideau Vert jusqu’à la création de Catoblépas de Gaétan Soucy au Centre national des Arts et sa présentation au Festival de théâtre des Amériques puis en programmation régulière au Théâtre d’Aujourd’hui et au Théâtre national de la Colline à Paris.

Retrouvant l’oeuvre de Maeterlinck, Denis Marleau a ensuite entrepris la conception et la réalisation de la fantasmagorie technologique Les Aveugles, créé au Musée d’art contemporain de Montréal en 2002. Il sort ensuite un grand texte de l’oubli en portant à la scène Au Coeur de la rose de Pierre Perrault en collaboration avec le Théâtre du Rideau Vert. Autre pièce d’un pays du nord, Quelqu’un va venir, de l’auteur norvégien contemporain Jon Fosse est monté pour la première fois au Canada, au CNA puis à Montréal, à l’Usine C. En 2002, Denis Marleau a aussi retrouvé Beckett avec La Dernière Bande, repris dans une nouvelle mise en scène avec Gabriel Gascon au Théâtre du Rideau Vert. Le spectacle a tourné par la suite au Québec, au Canada et en France. Parallèlement à la longue tournée des Aveugles, Denis Marleau se penche en 2004 sur un récit de Tchekhov, Le Moine noir, dont il adapte la traduction d’André Markowicz pour la scène. Créé au Manège de Mons en Belgique, la production a par la suite fait l’objet d’une tournée en Europe et au Canada. En 2004 toujours, deux autres installations technologiques, soit Dors mon petit enfant de Jon Fosse et Comédie de Samuel Beckett ont été commandées et créées dans le cadre de Lille 2004, capitale culturelle européenne. Dors mon petit enfant a depuis tourné en Europe, en diptyque, avec Les Aveugles.

Toujours à la recherche de voix contemporaines inusitées, Denis Marleau ouvre en 2005 le Festival de théâtre des Amériques avec Nous étions assis sur le rivage du monde... de José Pliya. Il s’agissait là de sa première incursion dans l’univers de ce dramaturge franco-béninois. A l’automne 2005, il a revisité de nouveau l’œuvre de Normand Chaurette abordant cette fois l’un de ses classiques, Les Reines qui fut présenté au Centre national des Arts, au Théâtre d’Aujourd’hui, ainsi qu’au Théâtre du Nord, à Lille. L’année 2005 a également été marqué par la création à l’Espace libre d’Ombres, premier texte dramatique et première mise en scène de Stéphanie Jasmin qui partage dès lors la direction artistique d’UBU avec Denis Marleau.

En 2006, UBU crée La Fin de Casanova, une pièce méconnue de la poétesse russe Marina Tsvetaïeva à Espace Go à Montréal, production qui tient l’affiche ensuite au Centre national des Arts à Ottawa en novembre. Parallèlement, les fantasmagories technologiques continuent à voyager à travers le monde. La saison 2007-2008 marque les vingt-cinq ans de la compagnie avec deux spectacles significatifs : Othello, une première incursion chez Shakespeare porteur d’une vision forte et singulière dans une traduction de Normand Chaurette, qui signe aussi un nouveau texte Ce qui meurt en dernier créé à GO dans la foulée.
En 2008-2009, deux spectacles percutants sont créés et diffusés en tournée en Europe : Le Complexe de Thénardier, de José Pliya, créé au Festival Francophonies en Limousin (Limoges) suivi d’une tournée européenne et d’une diffusion montréalaise à l’Espace GO ainsi qu’Une fête pour Boris, de Thomas Bernhard, créé au Festival TransAmériques à Montréal puis tout de suite répercuté au Festival d’Avignon, marquant un retour complètement réussi de Denis Marleau dans la cité des papes, huit ans après le spectacle tout aussi acclamé Les Aveugles. Une fête pour Boris a ensuite entrepris une grande tournée européenne pour ensuite être diffusé à Montréal à l’Usine C puis à Ottawa au CNA, en février 2010.

En somme, dans la poursuite de ses exigences de création, UBU continue à approfondir ses liens d’ouverture avec les artistes contemporains et son exploration des répertoires de la modernité. Parallèlement, la compagnie tisse un réseau de plus en plus développé de partenariat à l’échelle internationale tout en affirmant sa pratique théâtrale chez elle, au Québec.
Denis Marleau s’est mérité de nombreux prix et distinctions à travers les années dont deux Doctorats Honoris Causa, de l’Université Lumière-Lyon 2 (2003) et de la Faculté des arts de l’UQAM; Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres, France, (2002); l’Ordre national du Québec (1999); le Prix Centre national des Arts du Gouverneur général, Canada (1999), le Prix du Cercle des critiques de la Capitale, Ottawa pour Le Moine noir, 2003, le Prix de l’Association québécoise des critiques pour Les Aveugles, (2002); le Prix du Cercle des critiques, Ottawa, pour Au Cœur de la Rose, (2002) et plusieurs masques de l’Académie québécoise du théâtre.


Compagnie de création théâtrale créée en 1982, sous la direction artistique de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin

Théâtrographie : titres, lieux de création et festivals
Mises en scène de Denis Marleau / de Stéphanie Jasmin (SJ) / de Denis Marleau et Stéphanie Jasmin (DM/SJ)

1. Cœur à gaz & autres textes Dada (1981-82) – Montréal, Studio du Musée d’art contemporain
2. La centième nuit (1982) – Montréal, l’Avant-Scène
3. Portrait de Dora (1983) – Montréal, Théâtre de Quat’Sous
4. Lecture-spectacle Dada (1984) – Montréal, Musée d’art contemporain
5. Picasso théâtre et le désir attrapé par la queue (1985) – Montréal, Musée des beaux-arts
6. Théorème 85 (1985) – Montréal, Théâtre de Quat’Sous
7. Merz opéra (1987) – Montréal, Nouveau théâtre d’Outremont
8. Oulipo Show (1988) – Montréal, salle Fred-Barry de la Nouvelle Compagnie Théâtrale
9. Ubu cycle (1989) – Montréal, salle Fred-Barry de la Nouvelle Compagnie Théâtrale
10. Cantate grise (1990) – Montréal, Chapelle du Bon-Pasteur, (Festival New Music America)
11. Les Ubs (1991) – Montréal, Maison de la culture Frontenac, (Festival de Théâtre des Amériques)
12. Luna-park 1913 et La victoire sur le soleil (1992) – Montréal, Musée d’art contemporain
13. La trahison orale (1993) – Montréal, Musée d’art contemporain
14. Roberto Zucco (1993) – Montréal, Salle Denise Pelletier de la Nouvelle Compagnie Théâtrale
15. Woyzeck (1994) – Bruxelles, Théâtre National de la Communauté française de Belgique
16. La dernière bande et Pas moi (1994) – Montréal, Théâtre de Quat’Sous
17. Merz variétés (1994) – Montréal, Agora de la danse / Paris, Centre Georges Pompidou
18. Maîtres anciens (1995) – Montréal, Usine C, (Festival de Théâtre des Amériques)
19. Lulu (1996) – Montréal, Théâtre du Nouveau Monde
20. Le passage de l’Indiana (1996) – Chartreuse Villeneuve-les-Avignon, (Festival d’Avignon)
21. Les trois derniers jours de Fernando Pessoa (1997) – Dijon, Théâtre National Dijon Bourgogne
22. Nathan le sage (1997) – Avignon, Cour d’honneur du Palais des Papes, (Festival d’Avignon)
23. Urfaust, tragédie subjective (1999) – Montréal, Usine C
24. Le petit Köchel (2000) – Avignon, Salle Benoît XII, (Festival d’Avignon)
25. Intérieur (2001) – Montréal, Théâtre du Rideau Vert
26. Catoblépas (2001) – Ottawa, Théâtre français du Centre National des Arts / (Festival de Théâtre des Amériques)
27. Quelqu’un va venir (2002) – Ottawa, Théâtre Français du Centre National des Arts
28. Au cœur de la rose (2002) – Montréal, Théâtre du Rideau Vert
29. La dernière bande (2002) – Ottawa, Studio du Centre National des Arts
30. Les aveugles (2002-2012) – Montréal, Musée d’art contemporain
31. Le moine noir (2004) – Mons, Théâtre Royal (Lille 2004)
32. Dors mon petit enfant (2004) – Maubeuge, France, La Luna, Lille 2004
33. Comédie (2004) – Maubeuge et Lille, France, La Luna, Lille 2004
34. Ombres (2005) (SJ) – Montréal, Espace Libre
35. Nous étions assis sur les rivages du monde… (2005) - Montréal, Usine C, (Festival de Théâtre des Amériques)
36. Les reines (2005) – Ottawa, Théâtre français du Centre National des Arts
37. La fin de Casanova (2006) – Montréal, Espace GO
38. Othello (2007) – Ottawa, Théâtre français du Centre National des Arts
39. Ce qui meut en dernier (2008) – Montréal, Espace GO
40. Le complexe de Thénardier (2008) – Mons, Le Manège
41. Une fête pour Boris (2009) – Montréal, Conservatoire d’art dramatique, (Festival TransAmériques) / Chartreuse Villeneuve-les-Avignon, (Festival d’Avignon)
42. Jackie (2010) (SJ/DM) – Montréal, Espace GO
43. Agamemnon (2011) – Paris, Salle Richelieu, Comédie-Française
44. Oulipo Show (re-création 2011) – Montréal, Espace GO
45. L’histoire du roi Lear (2012) – Montréal, Théâtre du Nouveau Monde
46. Les femmes savantes (2012) – Grignan, France, Les Nocturnes de Grignan
47. Le dernier feu (2013) (SJ/DM) – Montréal, Théâtre Espace GO
48. La ville (2014) (SJ/DM) – Montréal, Théâtre Espace GO

Autres réalisations :
Porter le mur comme le masque (2001) – Montréal, Intervention vidéographique pour une installation de Michel Goulet, Galerie Occurrence
Le château de Barbe-Bleue (2007) (DM/SJ), opéra, Grand théâtre de Genève, Suisse.
La planète mode de Jean Paul Gaultier (2011), (DM/SJ) Scénarisation et création vidéos pour l’exposition du Musée des Beaux-arts de Montréal


Dans le paysage théâtral actuel, UBU occupe une place particulière, plutôt en marge des courants artistiques qui dominent la scène depuis vingt ans. Cette singularité pourtant ne repose pas sur une quelconque «nouveauté», même si ce théâtre in

Show Map Website

Business Information


Founded: Denis Marleau

Categories: Non-Profit Organization, Theatre




Report a Problem

Montreal Tweets

Cyberfox007
Cyberfox007
#preview with @ImNikYall as #you #youwatanabe #youwatanabe #lovelive #lovelivesunshine #danceidol… https://t.co/RgHcwTRIzu

Audioboxlive Radio
Audioboxlive Radio
#nowplaying Maya Jane Coles - What They Say (Dyed Soundorom Remix) https://t.co/3s8pPZqMnK #montreal #newyork… https://t.co/HCLs7hs2Bx

Habs News
Habs News
It’s time to stop underrating Brendan Gallagher #Habs #Montreal #Canadiens #MTL #NHL https://t.co/fPIu4O1857

peppe voltarelli
peppe voltarelli
RT @adhillonDLL: Montréal’s #Italian Week is a time to celebrate the Italian-Canadian community. In every suburb of #Montreal events are ta…

Sayara St. Clair
Sayara St. Clair
RT @DianaSobolewsk1: NEW RELEASE on Amazon! A story of wine and romance...

MTLWeather
MTLWeather
#Montreal Precipitation above 0.1mm (0.6mm) - Update

Kathy Slamen
Kathy Slamen
The last show of #lesbianspeeddatefromhell! Thank you to all who came out for the laughter and gore! #montreal… https://t.co/fzkabJ4MXJ

Jeremy White
Jeremy White
Well that’s a wrap... @kiss for the last time in Montreal! What a show. And I got to watch with my dad, who I saw m… https://t.co/joFkjAOdEV

Habs News
Habs News
Should we trade for another first-round pick for the draft in Montreal? #Habs #Montreal #Canadiens #MTL #NHL https://t.co/Lgna2hzd6K

Habs News
Habs News
Jordan Weal: 50pts rate potential player (talent wise). A luxe to have on a 4th line? #Habs #Montreal #Canadiens… https://t.co/TMFurew80T